chroux

Née d’un coup de foudre amical, notre amitié a perduré jusque là. Je me souviens d'un dîner où elle apparut, de retour d'Afrique, dorée et splendide, les mecs avaient la machoire qui tombait par terre. Certains m'en parlent encore.

Comme elle est inscrite sur FB, je vois sa vie comme au travers une vitre sans tain – c’est d’ailleurs ce qui me dérange. Notre dernier rendez-vous fut rapide, entre une ballade au square et un déjeuner prévu ailleurs, nos rencontres sont très espacées et j’en viens à me demander si une vie aussi remplie a encore besoin d’une amie comme moi…

(T., si tu passes par là, ne prends rien de travers surtout... pour moi cela voudra surtout dire que tu lis mon blog;-)